Concevoir sa stratégie digitale, un acte de foi……et une nécessité !

Dès qu’il s’agit de parler de sa stratégie digitale, beaucoup d’entreprises vont encore souvent botter en touche ou lever les yeux au plafond. En effet, il est souvent complexe pour une entreprise d’avoir une vision globale de sa transformation digitale et d’établir une stratégie cohérente avec les actifs de l’entreprise. Mais pourquoi ?

Le digital est un état d’esprit avant tout

strategie digitaleAvoir une communication digitale ne garantit pas à votre entreprise le succès instantané. Pour ce faire, il vous faudra toujours une idée simple et distinctive et partagée avec votre communauté interne. L’activation digitale n’est qu’un moyen plus rapide de toucher vos cibles et d’entretenir vos relations prospects, avec plus d’automatisme.

Derrière le mot digital, il faut que vous compreniez collaboratif et partagé. Le digital n’est pas un ghetto, mais une manière de faire, de raccourcir certains processus de travail entre les collaborateurs. Bien souvent, les outils collaboratifs sont de vrais accélérateurs qui sont entravés par votre direction informatique pour de bonnes raisons de sécurité. Mais le vrai maillon faible de votre sécurité sera toujours ce qui est situé entre le clavier et la chaise (plus difficilement maitrisable techniquement).

Mettez donc en place des outils de communication adaptés à l’échange et au partage. Tuez l’email comme le seul outil de communication. Aussi, travailler avec les outils présents dans le cloud vous permettra de franchir des niveaux, et vous serez surpris par la circulation de l’info et du partage. Voici un exemple très concret : si vous avez une note commune à produire, rien ne sert que chacun crée un doc personnel. Un seul élément partagé et structuré permet à tous les intervenants d’être dedans.

Combien d’entre vous ont ouvert la version 4.2.2 de la recommandation à travers leur mail, d’y faire des modifications « nocturnes » avant de s’apercevoir que votre collègue a aussi fait des modifications sur sa version 4.2.2.3 et sur les mêmes éléments. Et bien sûr, le lendemain, c’est un autre collaborateur qui doit faire la compilation des 7 personnes expertes dans leurs matières. C’est toujours faisable si on a le temps… mais c’est certainement ce qui vous manquera le plus.

Toutes les informations se partagent et tous les outils que vous utilisez existent dans une version « online » et collaborative. Il est donc temps de monter une session de growth hacking…

Avoir une stratégie digitale pour approfondir votre stratégie client centric

Strategie digitaleCe qu’il vous faut au-delà de tout, c’est un plan de route (roadmap), une direction claire. Le fait qu’elle soit digitale n’est qu’un moyen pour arriver à vos fins. La complexité des disciplines digitales ne doit pas vous faire oublier que vous devez hiérarchiser celles qui sont incontournables dans l’atteinte de vos objectifs.

N’hésitez pas à temporiser certaines activations si vos ressources sont limitées. Vous pouvez également responsabiliser vos troupes sur certaines disciplines (choisissez un team leader sur chaque projet, et pas toujours le chef de groupe).

Le fait que votre stratégie soit digitale ne doit pas vous obséder, mais être un point naturel de votre stratégie. Écoutez vos clients, c’est souvent eux qui ont la clef de l’usage du digital (et c’est valable aussi dans le B2B). Le point important est de toujours travailler les parcours clients, de les simuler régulièrement pour éviter de tomber dans la routine des plans marketing.

On voit encore beaucoup d’entreprises qui se digitalisent : oubliez la manière dont leurs futurs clients utilisent le digital pour obtenir une information dans leurs processus de décision. Avoir une stratégie digitale, c’est donc surtout avoir une stratégie client Centric.

La stratégie digitale-commerciale est aussi issue du partage et de l’écoute des besoins.

Le plan de réussite que vous allez monter va se “servir ” de moyens et de solutions afin d’atteindre les objectifs fixés et ceux-ci doivent être SMART.Savoir écouter les besoins des clients fait parti aussi de la stratégie et là aussi il serait utile de monter un plan d’action sur ce sujet.